Un aperçu de la saison 2018-19 de la LNH avec toutes les équipes, des meilleures aux Islanders

Lauren Theisen just a moment. 0 comments
Hockey Nhl Season Preview 2018 Nhl Season Preview

Ouais, le hockey est de retour! Après avoir souffert de trois mois de sports sans glace et de nuit, nuit, de températures à 90 degrés sans A / C (bien que ce soit peut-être moi), le le plus beau et amusant jeu dans le monde est de retour pour vous sauver des jeux de cinq heures ALDS et victoires déséquilibrées de football de l'Alabama, et aussi coup de chaleur.

Cela va être une saison extrêmement amusante, et je ne fais pas que vous faire des conneries pour vous inciter à faire défiler un blog aussi stupide que long sur un sport relativement impopulaire. D'après mes calculs, il y a jusqu'à 22 équipes de la LNH qui méritent qu'on s'y attarde - ou du moins que l'on surveille quelques fois le passage de la Ligue - en 2018-2019. Je suis excité de tous les voir sauf les vilains et méchants Bruins de Boston, alors lisez ce livre et soyez excité aussi.

Les équipes sont répertoriées dans un vague semblant du meilleur au pire:

Les équipes à surveiller jusqu'en juin:

Tampa Bay Lightning

Why are they good? Putain de merde, il y a tellement de raisons. Steve Yzerman, ancien directeur général de Tampa Bay a construit un mastodonte empilé de jeunesse et de talent à perte de vue. Ils sont tellement bons que Steven Stamkos, l'un des deux seuls à avoir marqué 60 buts en ce millénaire, n'est même plus le joueur offensif sur lequel se concentrer. Et ce n’est pas parce que le capitaine, âgé de 28 ans, est sur le point d’être lavé. Nah, c'est simplement parce que son équipier Nikita Kucherov, l'ailier droit de 25 ans originaire de Russie, a été de plus en plus remarquable au cours de ses quatre saisons complètes dans la ligue, culminant à une saison de 100 points en 2017-18. Regardez plus loin dans les lignes et vous continuerez à voir un groupe apparemment sans fin de joueurs locaux de haut niveau dans la mi-vingtaine - dont beaucoup n'ont pas été annoncés - jusqu'à ce que vous arriviez au jeune gardien prometteur Andrei Vasilevskiy. Personne ne peut toucher la puissance de feu du Lightning.

Will they get better? Eh bien, le Lightning n’a pour l’essentiel pas fait savoir à quelqu’un que ce soit au cours de la saison morte, car ils ont déjà pratiquement dépassé leur plafond d’espace en verrouillant la majeure partie de leur noyau dans un avenir proche. Mais contrairement à presque toutes les autres équipes, l’absence d’amélioration de l’alignement n’a pas d’importance à Tampa, car c’est déjà une qualité de champion. Les versions précédentes de cette équipe se sont déjà qualifiées pour la finale de la Coupe Stanley (en 2015) et ont disputé deux matches (en 2016 et 2018), et presque tous les joueurs clés sont suffisamment jeunes pour espérer continuer à s'améliorer. Les Lightning ont été une bonne performance de Vasilevskiy loin de leur confrontation avec les Golden Knights lors de la finale de la saison dernière. Cette saison, ils devraient avoir tout ce dont ils ont besoin.

Who’s a guy to know? Brayden Point, un centre de 22 ans que le Lightning a réussi à faire jouer au Moneypuck en 2014, en sélectionnant un buteur du premier tour tombé au troisième tour parce qu'il était minuscule (il n'avait que 5 pieds 9 pouces à l'époque) . Point a grandi de quelques centimètres depuis, ce qui lui a permis d'échapper à la redoutable étiquette de «scrappy» - et il a fait irruption au cours de sa deuxième saison de l'année dernière, marquant 32 buts et 34 passes en tant que leader de la deuxième ligne du Lightning. Il est rapide, a un bon tir du poignet et il est déterminé à poursuivre ces rondelles juteuses juste devant le filet. Il devrait également gagner moins d'un million de dollars cette saison, avant de devenir joueur autonome restreint à l'été 2019. On ne sait pas exactement comment le Lightning parviendrait à garder Point pour son meilleur, mais ils feraient mieux de faire tout ce qu'ils peuvent à court de sciage Alex Killorn ne le laissera pas tomber et le mettra dans une IR à long terme, car ce gamin deviendra immédiatement la pièce maîtresse de toute autre équipe assez chanceuse pour l'avoir.

Nashville Predators

Why are they good? Eh bien, pour votre part, l’atmosphère déchaînée de parties de bachelorette / de football / de football universitaire des matchs à domicile de Nashville en ferait une équipe digne de l'attention, même si le produit sur glace était tout simplement correct. Mais heureusement pour les mecs très barbus de Taylor Lewan, tous ceux qui assistent à un match des Preds sont également très excités par le hockey. Dirigés par le sympathique PK Subban, qui semble être un choix idéal pour le Tennessee, les Predators comptent également sur deux des jeunes buteurs les plus dynamiques de la ligue, Victor Arvidsson et Filip Forsberg, qui leur ont permis de remporter le Presidents Trophy (la meilleure saison régulière à ce jour). record, fans du train) pour la première fois de l’histoire de l’équipe. Le couple défensif Ryan Ellis et Roman Josi est également l’une des meilleures valeurs de la ligue avec un total de 6,5 millions de dollars, du moins jusqu’à ce que l’extension du contrat d’Ellis débute l’année prochaine et que les Preds doivent également trouver de l’argent pour payer Josi. Gardien de but Pekka Rinne parfois en difficulté quand cela a compté le plus pour l’année dernière, et que son jeu fragile a donné à Nashville une sortie plus tôt que prévu des éliminatoires. Mais s'ils n'avaient tiré que sur un adversaire de second tour plus facile que Winnipeg, la deuxième meilleure équipe en nombre record en 2017-18, le poisson - chat mort n'aurait pas arrêté de voler aussi vite.

Will they get better? * Il s'excuse en grimaçant * Nashville a connu une course incroyable depuis les séries éliminatoires de 2017, quand ils ont rendu la finale presque nulle part, et loin de moi l'idée d'appeler les flics à la meilleure fête de la LNH. (N'appelez jamais les flics à des fêtes.) Mais à moins que l'adolescente finlandaise excitée, Eeli Tolvanen entame sa première saison complète en tant que contributeur adulte et adulte ou l’une de ses acquisitions aléatoires comme, euh, Rocco Grimaldi? devient immédiatement un élément crucial de cette composition, nous avons déjà vu les Preds jouer le meilleur hockey possible. Cela ne veut pas dire qu'ils ne pourront pas continuer à gagner des tonnes de matchs dans un futur proche et qu'ils pourraient facilement améliorer leur finition en séries si la rondelle rebondissait sous les angles nécessaires. Mais d’un point de vue purement esthétique, et non pas axé sur les résultats, les choses ne s’améliorent pas à ce qu’elles ont déjà été à Nashville.

Who’s a guy to know? J'ai un gros béguin stupide pour Filip Forsberg, qui a marqué comme trois des la meilleurs objectifs de séries éliminatoires de l'année dernière et en aurait eu au moins quelques-uns de plus si les Jets n'avaient pas bloqué son équipe. Il est doux et merveilleux et créatif, mais aussi dur et défensif quand il le faut. Cependant, bien que cela me brise le cœur, je serai le premier à admettre que 26 buts (dont la moitié en supers) et 64 points en 67 matchs la saison dernière ne mettent pas la flamme en flammes comme les meilleurs des meilleurs. Mais ce total de points était suffisant pour mener ce qui était une jolie feuille de statistiques des communistes Predators la saison dernière. En outre, Forsberg n’a que 25 ans et a joué jusqu’à présent plus de deux saisons, alors laissez-lui un peu de mou et laissez-le devenir une beauté gracieuse pleinement réalisée.

Winnipeg Jets

Why are they good? Aucun joueur intéressant ne choisit activement de jouer à Winnipeg s’il peut s’y aider, mais l’ancienne équipe, connue sous le nom de Thrashers d’Atlanta, a surmonté l’obstacle mineur de son emplacement indésirable pour remporter plus de 50 victoires et remporter ses deux premières séries éliminatoires dans l’histoire de la franchise. piétiné par les chevaliers. Ils l'ont fait en partie grâce à une année décisive de la part du gardien Connor Hellebuyck, qui est devenu leur rock incontesté pour l'avenir. Blake Wheeler, âgé de 31 ans, qui fait partie de l'équipe depuis la Géorgie, a inscrit un sommet dans sa carrière. et, surtout, en se prélassant à la lueur de Patrik Laine , un jeune Finlandais bien barbu, qui vient de sortir de son adolescence mais est déjà l’un des meilleurs buteurs de la LNH, avec une balle au poignet meurtrière et une capacité mature de se positionner exactement là où il doit être sur la glace. Je vais le dire: il est Ovechkin-esque. Et même s’il n’a pas encore signé de prolongation de contrat pour son contrat d’entente de premier niveau expirant, il semble vouloir rester dans les parages et devenir le type de franchise d’une équipe qui n’en avait jamais eu auparavant.

Will they get better? Ils devraient. Même si les Jets n’ont pas réussi à conserver l’acquisition en milieu de saison et le puissant performer en séries éliminatoires, Paul Stastny, qui assiste actuellement à un concert avec hologramme Liberace, ou quelque chose de ce genre à Vegas, cette équipe jeune et en pleine expansion vient de gagner la précieuse expérience de obtenir leurs culs remis à eux dans une finale de la conférence. Tant que les enfants ne ressentent pas l’accumulation de jeux et ne se heurtent pas à la fatigue cette année, les Jets sont des candidats évidents.

Who’s a guy to know? C'est Laine, mais je vais être un partisan éhonté et aller avec le produit du Michigan, Kyle Connor. Il est presque aussi jeune que Laine, et avec Nikolaj Ehlers - qui vient des Mooseheads de Halifax et non d'Ann Arbor, ce qui le rend moins important pour moi -, il est en passe de devenir l'un des acteurs clés de la distribution sur ce qui est en train de devenir le Patrik Laine Show (en supposant que Connor n’abandonne pas la première occasion pour Winnipeg). Connor est un patineur absurdement rapide qui possède déjà une excellente habileté au maniement de bâton, mais il est également un attaquant défensif complet. Âgé de 21 ans, Laine était le deuxième meilleur buteur avec 31 buts à sa première saison complète et son avenir est encore plus prometteur.

Pittsburgh Penguins

Why are they good? Allez, ce sont les Pingouins. Souvenir? Ils ont remporté deux coupes Stanley dos à dos en 16 et 17? Ouais? Cool. C'est donc fondamentalement la même vieille équipe que vous avez appris à mépriser ou à respecter à contrecœur. Sidney Crosby vous coupe le souffle ; Evgeni Malkin continue de marquer des buts; et Phil Kessel - eh bien, il ne semble pas en fait aimer les hot dogs autant qu'on le pensait auparavant, mais il entre dans la trentaine et il est plus beau que jamais. C'est la chose sûre de la LNH.

Will they get better? Probablement! Alex Ovechkin et sa compagnie ont offert à l'équipe le cadeau de vacances anticipées en 2018, ce qui est dommage pour les Penguins puisque je parie qu'ils espèrent gagner à nouveau la Coupe Stanley (c'est la bonne analyse de hockey qu'ils m'ont payée). Mais aussi, cette équipe a disputé environ 1 000 matchs chaque année pour remporter la Coupe. Ce kilométrage a été lent en 2017-2018. Dans une équipe relativement âgée, la mise à pied devrait être bénéfique. Les Penguins ont également accordé un contrat de cinq ans au défenseur vétéran Jack Johnson, qui est généralement très respecté dans la ligue, mais qui est complètement déchiré si vous daignez jeter un coup d'œil à ses différentiels de tentatives de tir. Malgré tout, même s’il s’agit d’un geste stupide de la part du directeur général Jim Rutherford, les Penguins sont trop bons pour qu’ils puissent affronter leur saison 2018-19. 2022? Peut-être que ça fait mal. Mais pour l'instant, ils sont extrêmement bien.

Who’s a guy to know? Pour de vrai, Jake Guentzel continue de me fasciner. Il n'a rien de spectaculaire, mais si vous regardez les Penguins en avril ou en mai, vous entendrez inévitablement son nom - il a marqué quatre buts lors du match 6 contre Philly! - Alors je vous le fais apprendre maintenant. Guentzel ne mériterait probablement pas de dire n'importe quoi s'il joue pour, par exemple, les Blues. Mais l'ancien Maverick de Nebraska-Omaha (je l'avais à l'époque dans mon équipe de fantasy) se trouve être le type d'aile qui correspond parfaitement à Sidney Crosby et cela est devenu particulièrement évident dans les séries éliminatoires, où Guentzel a gagné 42 points en 37 matchs en carrière. La vidéo ci-dessous n'inspirera pas. C'est juste une compilation d'un finisseur fiable qui ne craint pas les grands moments. Mais comme LeBron James serait sûrement prompt à vous dire que si vous aviez réussi à vous faufiler dans son cercle intime, parfois ces contributeurs secondaires cohérents sont les gars les plus importants de votre équipe.

Toronto Maple Leafs

Why are they good? Ughhh. Ils sont bons parce qu’ils ont remporté le tirage au sort John Tavares face à des équipes qui se débrouillent beaucoup moins bien à propos de leur histoire peu impressionnante, comme les Sharks, Lightning ou les Canucks. Les Leafs vont donc pouvoir associer l'ancien capitaine des Islanders et l'agent libre le plus recherché de 2018 à Auston Matthews, le centre américain âgé de 20 ans qui a fondamentalement autant de talent que Connor McDavid mais affiche un total de points légèrement moins audacieux depuis. il est un être humain normal et ne craint pas Jésus-Christ sur des patins.

Will they get better? Oh absolument. Bien que le gardien Frederik Andersen ait eu du mal à rester constant, les Leafs ont été assez bons pour gagner plus de 100 points et au moins traîner avec les bruins pour sept matchs au premier tour l'an dernier. Et malgré le fait que James van Riemsdyk ait perdu le meilleur buteur en attaque libre, la signature de Tavares a été le coup le plus marquant pour une équipe de la LNH au cours de la saison morte. Et avec le nouveau type enfermé à long terme et entouré d'une foule de jeunes joueurs comme William Nylander et Mitch Marner, Toronto bat San Jose et remporte le prix «le plus amélioré» que je viens de remporter pour la saison morte. Cela les aidera peut-être à remporter une série éliminatoire pour la première fois depuis 2004.

Who’s a guy to know? Mitch Marner! Je l'ai mentionné directement ci-dessus en tant que «séduisant jeune pointeur», mais si cela ne suffisait pas, si j'ajoutais qu'il est un ailier rapide, assuré, de 21 ans, qui est désintéressé et qui ne tourne pas la rondelle? Pas mal, hein? Marner ne sera pas la star de cette équipe, mais il sera un buteur constant de 20 buts (sinon plus) pour la prochaine décennie, et peut-être plus important encore, Marner sera un formidable préparateur pour Matthews ou Tavares - quel que soit le centre a la chance de le mettre sur leur ligne.

Vegas Golden Knights

Why are they good? À part va fou avec les spectacles d'avant-match sur le thème du Moyen Âge , Vegas a également semblé très décent sur la glace lors de sa saison inaugurale, embarrassant toutes les équipes les plus établies de la Conférence Ouest en se rendant jusqu’à la finale. Ils l'ont fait en balayant un groupe de joueurs moyens à sous-performants dans le projet d'extension et en les regardant s'épanouir. William “Wild Bill” Karlsson a mené l’équipe avec 43 buts, soit 28 de plus qu’il n’avait marqué dans ses deux saisons précédentes combinées avec Columbus. Erik Haula a plus que doublé le nombre total de points qu'il avait obtenus chaque année avec Minnesota. Et Marc-André Fleury, le joueur de hockey Eli Manning, est apparu comme étant bien plus qu'un simple visage canadien français pour vendre des billets et a connu une année de carrière au filet. Je sais, je ne peux toujours pas y croire non plus!

Will they get better? Normalement, la réponse à la question: «Une équipe d'expansion peut-elle répéter en quelque sorte l'une des saisons les plus choquantes et fabuleuses de l'histoire de la LNH pour revenir à la finale de la coupe Stanley?» Retentit: «Hell no!». Mais Vegas a mis au travail ce hors saison pour essayer d'éviter de suivre le chemin des Panthers de la Floride des années 1990. Les Golden Knights ont échangé une perspective dans Nick Suzuki et une acquisition ratée dans Tomas Tatar à Montréal en échange de Max Pacioretty, qui a offert quatre saisons consécutives de 30 buts jusqu'à 2017-18. Ils ont également signé Paul Stastny, dont la présence est un peu plus intangible que celle basée sur des points à ce moment de sa carrière, mais devrait néanmoins couvrir partiellement les départs de James Neal et de David Perron. Fleury, qui vient de terminer une année aussi surprenante, est évidemment un gros point d'interrogation, en particulier après leur engagement envers un scandaleusement cher nouveau contrat pour lui. Une autre responsabilité potentielle est la défense devant lui qui, à part Colin Miller et potentiellement Shea Theodore, laisse beaucoup à désirer. Mais malgré la rude division du Pacifique et la régression attendue, Vegas devrait au moins avoir suffisamment de talent réel et fiable pour les mener en séries, si ce n’est jusqu’à la finale.

Who’s a guy to know? Il est impossible de ne pas aimer Jonathan Marchessault - pas ce genre d'amour malavisé de 55 heures à Las Vegas, mais un véritable engagement légitime pour toute la vie. Il accélère, il tire, il conduit des voitures sexy , et il marqué des buts majeurs tout au long des séries. Que pourriez-vous demander de plus dans un si joli petit paquet de 5 pieds 9 pouces?

Washington Capitals

Why are they good? Ils sont les champions en titre et je suis désolé Pittsburgh, mais vous allez devoir continuer à les appeler ainsi après avoir remporté votre série de revanche du deuxième tour en 2019, alors que vous devriez continuer à le faire, mais de manière sarcastique. façon moqueuse.

Will they get better? Nah, mec. Je veux dire, par exemple, ils ne peuvent pas vraiment faire mieux que de soulever la Coupe à la fin de la saison. Mais aussi, 2017-2018 a été une année magique pour les Caps vers la fin de leur fenêtre, et ils ne sont pas conçus pour être une dynastie. Même si Evgeny Kuznetzov continue à s'améliorer et dépassera bientôt Alex Ovechkin en tant que meilleur joueur de l'équipe, il est insensé de croire que des gars dans la trentaine comme Nicklas Backstrom, Matt Niskanen - et oui, même Sasha - ne commenceront pas à faire des pas en arrière. Le seul nouveau sang pertinent de cette saison est Sergei Shumakov , un buteur de profondeur âgé de 25 ans, qui est plus intéressant pour nous Américains que comme un joueur autonome boiteux comparable dans la LNH uniquement parce qu'il vient de la KHL (oooooh), ce qui signifie que vous ne l'avez pas encore été. capable de le regarder manger de la merde à la télévision pour le moment.

Who’s a guy to know? Alexander Ovechkin est l'un des meilleurs tireurs d'élite de la LNH. Il est observé en campant tout en haut du cercle, à la droite du gardien, puis tire une minuterie infernale au fond du filet. reste l'un des plus beaux sites du jeu . Il a également été faire la fête et en buvant comme un fou tout l'été, et il aime la chanson "Mon cou, mon dos", alors vous savez qu'il est un bon leader.

… C'était soit Ovechkin, soit une tentative de louer les plaisirs coupables de voir Tom Wilson ruiner ses adversaires , et je ne suis pas encore préparé pour ce courrier de haine.

San Jose Sharks

Why are they good? Les Sharks étaient simplement «plutôt bons» alors qu'ils sortaient de la saison 2017-2018 pour soigner leurs blessures après leur défaite au deuxième tour contre les Golden Knights. Mais depuis qu’ils ont fait le plus gros commerce de l’été en jailbreakant Erik Karlsson à Ottawa au cours de la dernière année de son contrat, ils sont passés de «solide équipe de la côte ouest que vous êtes obligé de remarquer sans conviction» à «hé, vous Karlsson, un des cinq meilleurs défenseurs qui changent les règles du jeu quand il joue à 100%, rejoint les Sharks établis de longue date, comme le défenseur étoile des animaux sauvages / vivaces, Brent Burns, ancien capitaine de l'équipe américaine. Joe Pavelski et Logan Couture, qui ont récemment signé un contrat coûteux et à long terme avec l'équipe. Il y a aussi toujours le gros, le vieux Joe Thornton, qui a 39 ans et qui revient d’une blessure au genou cette saison, et Evander Kane, une acquisition intelligente à la mi-saison qui devrait fournir des buts solides pour l’avenir. Ils peuvent ne pas avoir un seul changeur de jeu à l’avant dans le moule d’Ovechkin ou de Kuznetzov, mais le projet Sharks devrait être très similaire aux Capitals de la saison dernière. qui avait également passé beaucoup de temps à être déçu des éliminatoires avant de percer avec une équipe composée de vétérans.

Will they get better? Pas de merde, tant qu'ils sont en bonne santé.

Who’s a guy to know? Mis à part les Sharks de longue date dont vous êtes déjà malade d'entendre les noms, Timo Meier ne craint rien. À 21 ans, il est le plus jeune joueur d'une assez vieille équipe et Meier a récolté 36 points et 21 buts plus que respectable à sa première saison complète de l'année dernière. Meier possède un solide mélange de physique et d'habileté, associant un tir brutalement précis au poignet et un corps plutôt costaud de six pieds et 216 livres. Pour le moment, il est le jeune garçon symbolique d'une équipe qui gagne maintenant, mais ne soyez pas surpris de le voir jouer de plus en plus de temps de glace.

Boston Bruins

Why are they good? Aucune équipe ne peut vraiment être «bonne» au sens moral ou vertueux du terme, tout en continuant à employer un ogre hideux comme Zdeno Chara. Mais les Bruins remportent les matchs de hockey plus souvent qu'ils ne les perdent, ce qui, je suppose, est le critère le plus pertinent pour déterminer si un joueur est «bon» dans un aperçu de la LNH. David Pastr Pák est malheureusement un attaquant de classe mondiale avec seulement 22 buts. En comptant les séries éliminatoires, il a récolté 100 points en 94 matchs la saison dernière. Les Bruins ont la chance de voir l’émergence de Pastrák coïncider avec la moitié arrière des primes de Brad Marchand et de Patrice Bergeron, parce qu’ils forment ensemble un terrible trio. Et quand ces gars-là seront combinés avec une solide défense - ce que les Bruins ont, bien que Tuukka Rask soit moins bête qu’il était auparavant - Boston devrait facilement retourner aux séries éliminatoires.

Will they get better? J'espère bien que non, et heureusement, cela semble plausible. Les Bruins ont à peine vaincu leurs rivaux de Toronto en saison régulière et en séries du premier tour avec sept matchs, mais maintenant, Toronto a ajouté une superstar et les Bruins ont surtout résisté à l'intersaison, les plaçant fermement derrière d'autres véritables prétendants comme Tampa. et Pittsburgh. Ils auront besoin de grands sauts d'au moins deux de leurs enfants (comme Jake DeBrusk, peut-être, ou Danton Heinen) pour suivre le rythme des grands garçons de l'Est.

Who’s a guy to know? Ryan Donato, qui a fait des débuts brillants à la fin de la saison dernière et a amassé neuf points lors de ses 12 premiers matchs dans la LNH. Saviez-vous qu'il est allé à Harvard? Garçon intelligent, ce Ryan Donato. Et un olympien aussi! Pourquoi ne l'invites-tu pas à dîner de temps en temps?


Les équipes que vous aurez probablement seulement à s'embêter avec, comme, cinq matchs éliminatoires:

Los Angeles Kings

Why are they okay? Les Kings de 2018-2019 ressemblent étrangement aux Kings qui ont remporté la Coupe Stanley en 2014 et partagent même, au sommet, leurs plus grands noms avec les Kings de 2012, gagnants de la Coupe. Jonathan Quick reste le gardien Il a connu une solide saison de rebond derrière une défensive en tête de la ligue après avoir raté la majeure partie de la saison précédente à cause d'une blessure. Et Anze Kopitar, Dustin Brown et Drew Doughty - les trois meilleurs marqueurs de la saison dernière - font tous partie de l'équipe depuis au moins 2008. Cette continuité n'a toutefois fait que beaucoup pour eux ces derniers temps. Les Kings ont remporté un match éliminatoire au cours des quatre dernières années et ont été éliminés du premier tour par les Golden Knights en 2018.

Will they get better? Le fardeau de cette réponse incombe à Ilya Kovalchuk, dont vous avez sûrement entendu parler mais que vous n'avez probablement pas vu jouer au hockey professionnel depuis au moins 2013, année où il a quitté les Devils du New Jersey et signé un contrat ridicule de 102 millions de dollars pour une période de 17 ans. aller chercher encore plus d'argent (à l'époque) de SKA St. Petersburg dans la KHL. Le match retour de Kovalchuk à la maison s'est bien passé et a culminé lorsqu'il a remporté la médaille d'or avec «Athlètes olympiques de Russie» contre un groupe de joueurs non membres de la LNH plus tôt cette année à Pyeongchang. À 35 ans, le grand Thriller d’Atlanta Thrasher revient en Amérique où il jouera avec les Kings pour 6,25 millions de dollars par an au cours des trois prochaines saisons et injectera du sang neuf (?) Dans cette formation. Tout le reste à Los Angeles sera à peu près le même, Kovalchuk fait donc la différence.

Who’s a guy to know? C'est Kovalchuk. Je ne regarde pas la KHL parce que je le ferais, alors ce sera fascinant de voir le taux de change d'un gars qui a marqué à peu près un but à chaque match en Russie. Est-il plus un vétéran de troisième ligne qui a du mal à suivre le rythme des jeunes joueurs? Ou aura-t-il un impact significatif sur la place des Kings dans leur division en fournissant les scores dont ils ont tant besoin? De toute façon, c'est cool de le voir jouer à nouveau dans la seule véritable ligue de hockey.

Columbus Blue Jackets

Why are they okay? Artemi Panarin est cool comme l'enfer, et de loin la meilleure chose à propos d'une franchise des Blue Jackets qui n'a pas encore gagné une série éliminatoire en 17 saisons d'existence. Certes, chacune des défaites des séries éliminatoires des Jackets au cours des deux dernières années est revenue aux futurs champions, mais ils n'ont encore aucune raison de croire qu'ils sont au mieux une équipe marginale. Dans le filet, les Jackets comptent sur le gardien Sergei Bobrovsky, deux fois vainqueur de Vezina, et sur le banc, ils ont John Blondor, un joueur à la peau fine, qui assure l’entraînement et fait la une des journaux. Mais Panarin est le gars qui mérite le plus d'attention. Venant des Blackhawks à la saison morte 2017, Panarin s'est rapidement imposé comme le producteur offensif que cette équipe avait manqué, établissant un record de franchise avec 82 points. Il a également un chien adorable . Mais si les Jackets ne gagnent pas les matchs tôt, cherchez-le. Panarin, qui est joueur autonome après cette saison, aurait fait du bruit au sujet d’un commerce auparavant, probablement dans un endroit moins enclavé et accueillant moins d’alunaires de l’État de l’Ohio.

Will they get better? Comme il n’ya que neuf équipes dignes de l’est dans l’Est, les Jackets devraient de nouveau participer aux séries éliminatoires, sinon faire grand-chose une fois sur place. Ils ont recruté deux types de profondeur, notamment Riley Nash de Boston, pour remplacer des types profonds et profonds tels que Matt Calvert. Et le défenseur polarisant Jack Johnson est finalement parti et est allé à Pittsburgh, qui pourrait être additionné par soustraction. Plus important encore, ils ont au moins un jeune homme légitimement amusant sur leur liste - Pierre-Luc Dubois, qui a 20 ans et a battu le record de recrue de l'équipe (établi par Rick Nash) avec 20 buts la saison dernière. Il sera soudainement poussé dans ce rôle de «franchisé» si et quand Panarin rompt avec Columbus.

Who’s a guy to know? La dignité professionnelle m'empêche de nommer un autre jeune enfant du Michigan dans cette fente. Je vais donc éviter Zach Werenski et utiliser son défenseur légèrement plus âgé, légèrement meilleur, Seth Jones. Jones, âgé de 24 ans, voit déjà bien la glace de la ligne bleue et sait se faire une place dans la zone offensive. Ses 16 buts et 41 passes décisives la saison dernière lui ont valu plus de points que tout autre que Panarin. Jones joue une défense intelligente et composée, et il commence à ajouter du bœuf à son cadre auparavant déformant - il mesure 6 pieds 4 pouces parce que son père est l'ancien joueur de la NBA «Popeye» Jones - afin qu'il puisse pousser les joueurs dans les coins. aussi. Lui et l'ex-Wolverine Werenski, âgé de 21 ans, forment peut-être le meilleur partenariat jeune et défensif du match.

Minnesota Wild

Why are they okay? L’époque de Ryan Suter / Zach Parise a été une énorme déception si vous avez commis l’erreur de vous soucier du Wild, car les signatures d’agent indépendant qui ont changé le paysage n’ont pas permis au Minnesota d’avoir passé les rondes des séries éliminatoires depuis six années droites ensemble. Ces deux hommes riches importent moins pour cette équipe maintenant, en particulier pour Parise, de plus en plus fragile, qui n'a disputé que 42 matchs la saison dernière. Mais si la version très cotée d'Eric Staal n'avait pas été ressuscitée lors de son arrivée au Wild en 2016, cette équipe serait encore plus foutue qu'elle ne l'est actuellement. Dans l'état actuel des choses, ils sont sans intérêt pour le fourrage du premier tour.

Will they get better? Jordan Greenway est un type amusant, mais vous le connaissez déjà de l’équipe olympique américaine, mais le jeune homme de 21 ans est au moins dans quelques années et ne peut devenir plus qu’un acteur. tout. Les attaquants Mikael Granlund et Jason Zucker sont les meilleurs joueurs de l’équipe des moins de 30 ans, mais Granlund semble s’être établi comme un solide premier attaquant, et Zucker, âgé de 26 ans, doit prouver que sa meilleure saison en 2017–18 représente une nouvelle normalité et non une aberration. Ce ne sont pas vos héros, Minnesota; ce ne sont que des producteurs de points décents.

Who’s a guy to know? Matt Dumba est un défenseur âgé de 24 ans, dont la puissance est son atout le plus excitant. Il peut tirer des coups de feu claquants à distance et il n'a pas peur de renverser des superstars ou de se battre avec des hommes plus gros. La partie «défense» de son jeu doit encore se développer un peu plus, mais avec le nouveau contrat à long terme qu'il vient de signer, le Wild lui donnera toutes les chances de s'améliorer. Dans une équipe essentiellement dépourvue de jeunes gars intéressants, Dumba est au moins une des raisons d'être optimiste pour l'avenir.

Colorado Avalanche

Why are they okay? Les Avs sont une équipe médiocre et douée de la dernière place pour les séries éliminatoires dans l’Ouest de l’an dernier par Nathan MacKinnon, leur véritable étoile brillante. Cette ancienne équipe puissante de la période précédant le lock-out (la première) n'avait toujours pas encore win séries éliminatoires depuis 2008, mais MacKinnon vous donne à lui seul une raison suffisante pour la consulter de temps en temps. Il a l'air ... comment puis-je dire ça? Plutôt que d’être un athlète de première classe, c’est plus un gars qui passe le dernier appel chez Applebee . Mais l'air trompe. L’ancien premier choix au total en 2013 a finalement atteint son plein potentiel la saison dernière en faisant de la magie avec la rondelle sur son bâton et en concoctant des faits saillants apparemment à l’aise, pour un total de 97 points.

Will they get better? Eh. La division centrale et l’Ouest en général vont redevenir compétitifs. Étant donné que leurs quelques grands joueurs ont déjà un look fantastique, il est difficile d'imaginer que les Av aient un plafond plus élevé que les 95 points qu'ils ont obtenus la saison dernière, à moins que les gars qui ont connu une carrière en 2017-2018 ne nous aient pas encore montré le meilleur qu'ils peuvent être. . Les camarades de division St. Louis et Dallas ont terminé avec un et trois points respectivement derrière le Colorado la saison dernière et n'ont pas participé aux séries. Cet ordre pourrait facilement être mélangé en 2019.

Who’s a guy to know? Mikko Rantanen, un ailier de 21 ans qui est littéralement le bras droit de Nathan MacKinnon. Le Finlandais a plus que doublé le nombre de points de sa campagne recrue en totalisant 84 points l’an dernier, grâce en grande partie à 55 passes décisives. Grand et intelligent, et déjà un passeur de haut niveau, Rantanen semble être le copain idéal des talents générationnels. Il est plus un meneur de jeu qu'un grand marqueur créatif, bien sûr. Mais sur cette première ligne aux côtés de MacKinnon, tout désir d’obtenir plus d’objectifs est un péché.

Dallas Stars

Why are they okay? L’année dernière, les Stars ont tout gâché, perdant encore une fois dans la meilleure saison de l’un des meilleurs duos de hockey, Tyler Seguin et Jamie Benn, en manquant les séries éliminatoires pour la deuxième fois de suite. Ce n'était pas la faute de Seguin ou de Benn - tout le monde les laissait tomber. Ces deux formidables buteurs ont combiné 76 des 231 buts de Dallas la saison dernière et, mis à part un solide couple défensif de première ligne composé d'Esa Lindell et de John Klingberg, il n'y avait pas grand-chose qui soutienne une équipe très superficielle des Stars. Pourtant, ils sont attachés à leur cœur, puisque Seguin a signé une extension massive de huit ans cet été, ce qui signifie que lui et Benn sont tous deux attachés au gâchis ou au succès que Dallas connaîtra au moins 2025.

Will they get better? Si ce n'est pas le cas, ce sera un désastre total. Gardez un œil sur Alexander Radulov pour voir si la saison de la Russe, âgée de 32 ans, avec 72 points, était un coup de chance ou non. Si ce dernier membre de la KHL reste occasionnel, il continuera à ancrer la deuxième ligne, probablement aux côtés de l'ailier russe intriguant et beaucoup plus jeune, Valeri Nichushkin, qui revient au CSKA de Star cet automne.

Who’s a guy to know? Je suis entièrement à bord du train à la mode de Miro Heiskanen et je suis impatient de voir le défenseur finlandais de 19 ans monter sur la glace de la LNH pour la première fois de la saison. Heiskanen était le troisième choix du repêchage de 2017, et même si le saut de sa ligue nationale à jouer au Texas avec les meilleurs au monde sera sûrement vertigineux, son formidable arsenal de vitesse, de confiance en soi et de prises en main devrait bien se traduire par . Bien sûr, c'est un adolescent et on ne peut pas s'attendre à ce qu'un adolescent ait sa merde ensemble, comme Ray Bourque dans le corps d'un enfant. Mais au moins lors de l'examen initial, cet enfant va devenir un joueur sans faille.

New Jersey Devils

Why are they okay? Tout tourne autour de Taylor Hall - ou la raison pour laquelle je suppose que Connor McDavid est éveillé la nuit et se demande pourquoi Dieu a permis à une franchise débile comme celle des Oilers de remporter le tirage au sort de la loterie de 2015 et non comme les Maple Leafs. Le directeur général d’Edmonton, Peter Chiarelli ( who unbelievably still has a job! ) dealt Hall for an average defenseman named Adam Larsson back in 2016 in a trade that even then seemed ignorant to analytics-savvy observers, and now looks like one of the NHL's biggest boners of the last decade. Hall, who was already well established as a good young winger in Edmonton, was the best player on a terrible team his first year in Jersey, then went on to win the goddamn MVP in 2018! Hall's 93 points were 41 more than the next-best guy on the Devils, and thanks to him they made their first postseason since 2012. You'll have to scroll down further to see what happened to the Oilers, but uh, spoiler alert, they're not in great shape.

Will they get better? Hm. Probablement pas. This is sort of a Russell Westbrook/Thunder type situation where one guy does everything and makes an otherwise puke team tolerable, but can't raise their abilities so much that they actually become contenders. Hall is good, but he won't repeat as MVP, and the Devs should go out in the first round for the second year in a row.

Who’s a guy to know? In keeping with the “young dudes from chill-seeming European countries” trend that's developed, how about Switzerland's Nico Hischier? He was the first overall pick in 2017, and in his rookie year the kid did the jobs of the actual adults on the team by providing real offensive support to Hall. Hischier had 20 goals and 32 assists as a 19-year-old with a hand injury , and his scoring abilities project to improve. They better, at least, if New Jersey wants to continue pointing and laughing at the Rangers and Islanders.


The Lunatic Fringe; Or, Some Oddball Teams Into Which It Might Be Worth Investing Some Time:

Anaheim Ducks

Why are they weird? The Ducks missed their window, which opened around 2012 and slammed shut when the Sharks thrashed them in last season's first round, leaving nothing but the memory of two conference finals losses. Corey Perry, Ryan Getzlaf, and Ryan Kesler—those very good yet also borderline dirty instigators you loved to hate if you watched west coast hockey—are all basically washed or about to be. The new era of Ducks hockey will be built around Rickard (not Richard) Rakell, a 25-year-old winger who was already the focal point of the offense last season, and young goaltender John Gibson. But that plan won't get out of first gear until like 2020. Meanwhile, let's remember a good quote from Predators center Ryan Johansen , talking about Ryan Kesler during a 2017 playoff series the Preds eventually won:

“His family and friends watching him play, I don't know how you cheer for a guy like that,” said a flustered Johansen. “It just doesn't make sense how he plays the game. I'm just trying to go out there and play hockey, and it sucks when you've got to pull a stick out of your groin every shift.”

To which the Livonia, Michigan, native Kesler coolly replied, “I play the game hard. Obviously he doesn't like that.” Man, these guys suck, but I'm going to miss them.

Will they get better? I don't see how, though they could still sneak into the postseason.

Who’s a guy to know? I will continue to avoid all North Americans and anyone over the age of 22, and there's nothing you can do to stop me. Ondřej Kaše is a high-scoring Czech winger who got drafted in the seventh round back in 2014 but took a massive leap forward in his sophomore season, notching 20 goals in 66 games. Watch his good shooting and stickhandling:

Philadelphia Flyers

Why are they weird? Led by an absolutely killer resurgence from Claude Giroux—actually not even a resurgence but probably his best season ever, at age 30—the Flyers exceeded expectations and earned 98 points in the 2017–18 season before losing to the Penguins in the first round. Nobody should really believe Philly will better that success in 2018–19. But Giroux remains one of the absolute must-see talents in the NHL, and if paired with the younger center Sean Couturier, he forms a terrifyingly effective offensive partnership. Between Brian Elliott and Michal Neuvirth, the Flyers don't have an undeniable number-one goalie, however, so that offense will likely be sorely needed.

Will they get better? I can't help but shake the feeling that ironman Giroux is finally going to pick up some big injury this season. I don't have any basis for this prediction besides my own pessimism. But if Giroux does suffer any type of drop-off, it mostly goes to shit for the Flyers, even if James van Riemsdyk has returned from Toronto to take some of the production load off their captain.

Who’s a guy to know? Nolan Patrick. Là. Finally, a prospect whose name you won't have any trouble pronouncing. Happy? Anyway, the precocious two-way center just turned 20 and earned 30 points in his rookie year. He's fine, especially as a playmaker right around the net.

Edmonton Oilers

Why are they weird? They completely suck except they also have one of the best players in the world, Connor McDavid, as well as his extremely good sidekick Leon Draisaitl. It's kind of depressing. Scratch that, it's very depressing. Last year was supposed to be this team's breakout season, after making the playoffs for the first time since 2006 and pushing the Ducks to seven games in the second round. Instead, it all went to hell, because even though McDavid had a transcendent 41-goal, 108-point year that would have won him MVP if only his team made the postseason, the Oilers finished closer to last place than playoff position because their GM makes almost exclusively bad decisions and their defense could barely stand up on the ice.

Hold on one second.

*hums “Heaven Is A Place On Earth” quietly to self*
GIF: GQ

Mm. What were we talking about? Oh right: The Oilers are a tragedy.

Will they get better? I'm going to cry if they don't, because it's really not fair to Connor if he keeps wasting 100-point seasons while the idiots behind him can't even do the courtesy of stopping the other team from scoring sometimes. But if goaltender Cam Talbot refuses to recover from his 2017–18 campaign in which he inexplicably decided to play every game with his head upside down in a dumpster—or unless the newly arrived KHL netminder Mikko Koskinen does all right—nothing will change in Edmonton.

Who’s a guy to know? Would it be cruel to say it's Taylor Hall?   I can't in good conscience try to sit here and convince you that, like, 2016 first-round pick Jesse Puljujärvi will be anything more than marginal to the Oilers' success this year, so let's talk more about my love, Connor McDavid. (I'm only 1.5 years older than him, don't worry.) This boy singlehandedly makes watching any random Oilers game worthwhile. Even if we get a couple months into the season and we realize that the Oilers can't win any games and this whole era of the franchise is a failure, you should still check them out at least occasionally in that late-night window, on the very good chance McDavid does something jaw-dropping. Watch these highlights in the meantime, while we still have some optimism:

Florida Panthers

Why are they weird? Man, did Vegas ever fleece the Panthers. Jonathan Marchessault, one of the most important players to Vegas's Finals run, was left off the Panthers' protected list most likely because of his expiring contract. He got snatched up and was eventually offered a massive extension. Reilly Smith, meanwhile, got nearly a point per game after Florida traded him to the Knights for a measly fourth-round draft pick and the promise to take Marchessault. It's not a stretch to say that, had those two guys been on the Panthers' roster, they would have made the postseason, seeing as the team only finished one point out of the wild card without them.

Will they get better? Despite those questionable moves, which were done more for financial reasons than failures in talent evaluation, the Panthers do sort of have an impressive core locked up for the long term. Aleksander Barkov has been playing for the team since he was 18, and at 23, he's already their top offensive player and brand-new captain . His on-and-off partner dishing out assists—head coach Bob Boughner broke up the line halfway through the year—is Jonathan Huberdeau, whose hands are exceptional. And second-line center Vincent Trocheck is only 25 and coming off a career-best 75-point year. There's also Mike Hoffman, who came over from Ottawa and promises to score some goals as long as his wife stays off Instagram . Goalie is still a question mark, as Roberto Luongo is getting too old and James Reimer took a step backwards last year, but the Panthers at least have it in them to get back to the playoffs after two seasons away.

Who’s a guy to know? Aaron Ekblad seems like a fine enough choice, given that he's a youthful defenseman who isn't shy about scoring goals. Four seasons into his career and 22 years into his life, his full potential is still a mystery. But Ekblad's improved every year, using both his size and passing ability to control the ice for the Panthers—particularly on the power play.

St. Louis Blues

Why are they weird? The consistently okay Blues just barely missed the playoffs last season for the first time since 2011. But nobody was mourning that loss, because they pretty much never did anything when they got in. Vladimir Tarasenko is still their best goal scorer, and you should care about him. Otherwise, despite some attempts at immediate improvement this team's offense is anemic until proven otherwise and not worth your effort.

Will they get better? The Blues had a goalie controversy last year, and resolved it by allowing the older but more effective Carter Hutton to move to Buffalo and recommitting themselves to a shaky Jake Allen, on whom a lot of pressure now rides. Of their new free agent signings, the most exciting is left winger David Perron, who returns to the team after getting plucked up in the expansion draft by Vegas and proceeding to produce a career-best year. They also paid the massive expense of three players and two draft picks just to get sad Sabre Ryan O'Reilly , who could possibly be the epitome of a good stats/bad team guy but regardless will likely get to be the number-one center. With solid enough play from Allen, the Blues will be back to winning exactly two playoff games in no time.

Who’s a guy to know? If you're watching the Blues, you're watching for Tarasenko's spectacular snipes. Click on his highlights when he makes them and skip the rest.

Vancouver Canucks

Why are they weird? The Canucks fly under the radar because they've missed the playoffs four out of the last five years and they play late at night unless you live on dirty hippie time. But if you ignored them last year, you missed the emergence of Brock Boeser, who became easily the best player on the team at the age of 20. Boeser, a natural offensive winger if there ever was one, couldn't help the Canucks finish better than any team in the West not named the Coyotes, but this prodigy is the future of hockey in British Columbia.

Will they get better? The Sedin twins, who were carrying too much of the production load for 37-year-old near-retirees, are gone, so this is the time for a fresh start in Vancouver. Aside from Boeser, the team's new face, Elias Pettersson is a 19-year-old forward who's coming over after winning MVP last season in the Swedish league. Yes at age 19. So he'll probably be at least halfway decent in North America, where he's already doing pretty things . Plus, he helps keep the Swedishness levels high with the loss of the Sedins. The rest of the roster remains thin as hell, however—probably even more than before, without Henrik and Daniel—so don't expect anything more impressive from the Canucks than the occasional flash of a well-played game.

Who’s a guy to know? Bowie “Bo” Horvat is 23 years old and the team's best center, whatever dubious honor that might be. Horvat had back-to-back 20-goal seasons in the past two years, and he's a tough two-way player with strong face-off skills. He pairs well with all the other kids on the Canucks.

Buffalo Sabres

Why are they weird? Like a shittier version of Edmonton, Buffalo is a chilly town with a terrible hockey team except for one stud who commands attention—the unstoppable center Jack Eichel. Eichel is stuck here but nevertheless managed to valiantly battle past a mid-season sprained ankle to put up new career highs in goals and assists while barely being old enough to get drunk. Still, this Sabres team hasn't quire figured out how to stop the deliberate losing that netted them Eichel in the first place, and earned a league-worst 62 points in 2017–18. Trust the process.

Will they get better? Rasmus Dahlin, baby!!! The reward for Buffalo's most recent tanking effort is just this absolutely incredible Swedish teen two-way defenseman who was completely dominant in his homeland's league despite the fact that most kids his age should just be wasting their time getting high and climbing things. Obviously, his Swedish opponents were just flailing tube men compared to what Dahlin will face in the NHL. But for as long as everyone is 0-0-0, it's perfectly fine for Buffalo fans to fill their heads with fantasies that Dahlin will be able to own the entire ice and lift this team into tolerability.

Who’s a guy to know? The Sabres already have another decent defenseman named Rasmus—Rasmus Ristolainen. It's probably best to know him just so you don't get confused.


Boring Trash:

New York Rangers

Why do they suck? Henrik Lundqvist is never going to win a Stanley Cup as a starting goalie. That fact and that fact alone is the only thing that should make you sad about the Rangers' tumble into rebuilding mode. After a reasonably solid playoff streak of seven years with one Finals appearance, the more prestigious New York team bottomed out and finished last in the Metropolitan Division (that's for all the teams who play in cities) in 2017–18. The road back will be long and likely paved with high draft picks who have yet to join the team. Longtime Rangers like Ryan McDonagh, Rick Nash, and JT Miller all got sent away at the deadline, leaving behind ... not much immediate talent of any sort, besides a very lonely Mika Zibanejad, who is presumably eating jumbo slices of thin pizza all by himself right now in a Hell's Kitchen apartment.

Will they get better? Didn't you read directly above? Not for quite a while.

Who’s a guy to know? I like Jimmy Vesey. He's another Harvard kid so whatever but he did win the Hobey Baker Award in college, which is impressive, and in his first couple of NHL seasons he's shown at least a knack for scoring goals in bursts, if not consistently. He also bleeds when an opponent cuts his face with a skate, so you know he's human. I'm not calling him good , mind you, but he's as much as this Rangers team deserves and nothing more.

Carolina Hurricanes

Why do they suck? The Hurricanes have maybe like two players worth noticing, tops: Sebastian Aho ( no, not that Sebastian Aho ) and Teuvo Teravainen. Teravainen is a 24-year-old, rapidly improving forward who the 'Canes got in a trade with the Blackhawks a few years back because they sucked and didn't care about taking on Bryan Bickell's salary. He's a bit waifish for a hockey player, but he creates prime goal-scoring opportunities for Aho, who's even younger and led the team in points as a sophomore last year (beating out Teuvo by one). Là. That's probably more than you'll ever need to know about the Carolina Hurricanes this season.

Will they get better? You know, they actually could. They were 14 points out of the postseason last year, so there's some work to do. But how many great players do you really need to score an 8-seed? Trois? Someone could break out and help give the 'Canes a brief playoff berth.

Who’s a guy to know? We talked about both. And yeah, Teravainen and Aho are both restricted free agents after this year, but the 'Canes are flush with cap space, so nah, your team's not coming close to getting them.

Chicago Blackhawks

Why do they suck? Jesus, remember when playing “Chelsea Dagger” after every goal was a thing? They still do that in Chicago, believe it or not, but the Blackhawks' 2017–18 record of Who Cares–They're Trash meant that nobody really noticed enough to get annoyed. Last place in the division was a steep drop for a core that's won three Cups, and since the Hawks have Patrick Kane, Jonathan Toews, Duncan Keith and Brent Seabrook all locked up for a combined $33 million per year until 2022, they won't be reversing course anytime soon. This will be a season for Chicago to look wistfully at old photos of Stanley Cup celebrations, and pretty much ignore the team in its current form.

Will they get better? Relatively speaking, that seems like a reasonable goal. With the possible exception of Duncan Keith, it's not like all these experienced winners just completely lost their hockey talents overnight. But they still likely won't do more than sniff the playoffs.

Who’s a guy to know? Alex DeBrincat, who is short and nice, and I know this both because he is a clearly adorable 5-foot-7 and because he finished seventh in Lady Byng voting even though most 20-year-olds are assholes. DeBrincat led the team in goals as a rookie in 2017–18 thanks in part to three hat tricks, which is maybe a little bit embarrassing for Patrick Kane specifically but overall extremely impressive considering DeBrincat was often playing on lower lines. Of course he might hit a wall this season, but DeBrincat was a consistently absurd points-getter with the OHL's Erie Otters before arriving in Chicago, so it's not like his stellar play comes out of nowhere.

Calgary Flames

Why do they suck? The Flames are mediocre, but more important to the future of the franchise than anything that happens on the ice this season will be the shit that could go down with the Flames' arena while the players are busily finishing fifth in the Pacific again. Calgary's been playing at the Saddledome since 1983, which means old rich dudes have been practically jizzing themselves at the thought of knocking it down to build a shiny new suite-holder with public funds. The NHL and Gary Bettman tried their best and failed to advance this agenda by attempting to unseat Calgary mayor Naheed Nenshi last year. But even though talks broke down when Nenshi won a third term, they've appeared to warm back up again this summer . I love the shape of the Saddledome but I've never been, so I can't speak to its viability as an NHL arena. But so far, the voters and politicians of Calgary have done an excellent job rejecting the stupid expectation that cities should pay the bill for millionaires' over-extravagant toys. Calgary has previously offered a more-than-fair three-way cost split of $185 million from the city, $185 million from a ticket surcharge and $185 million from the Flames, which the hockey team rejected. It'd really suck if the city were to agree to a worse deal than that.

Will they get better? Johnny Gaudreau is a bona fide stud and Sean Monahan has struggled with injuries but looks to have all the skills necessary to be the team's long-term number-one center. Still, the division and the West's wild card race will likely be too tough for the Flames to make any real noise this year.

Who’s a guy to know? Matthew Tkachuk. All you need to know about Matthew Tkachuk is that he is the inspiration for a lovely Youtube video titled “12 minutes of Matthew Tkachuk pissing people off as a rookie.”

Arizona Coyotes

Why do they suck? I'm not being hyperbolic in the slightest when I say that this team should be contracted. Like, I'm sorry if you're an Arizona Coyotes fans and you scrolled all the way down here just to read that your team is better off dead, but it's true and it needs to be said. They shouldn't even move to Seattle because Seattle deserves a fresh start rather than a hopelessly pointless, debt-ridden franchise whose only 20-goal scorer last season was a teenager named Clayton. At least the city of Glendale knows what's up and refuses to give in to the Coyotes' insane demands that they be allowed hundreds of millions in public money to play their brand of semi-professional hockey in a decadent new arena. This team is the fucking worst.

Will they get better? Is an ASU freshman sober?

Who’s a guy to know? Zane Covey is a 25-year-old left winger recently arrived from the German league, and with a powerful shot, occasionally flashy dekes, and an impressive poke check ability for a forward, he slots in to be a reliable second liner at least. Just kidding, I made him up.

Detroit Red Wings

Why do they suck? Henrik Zetterberg is for all intents and purposes dead because of a bad back , and this Red Wings season is going to be even more soul-crushing than the last, because we all know exactly how it's going to go. The Red Wings were previously the NHL's Old Faithful, making the playoffs for 25 straight seasons and winning four Cups in the span. But 2017–18 was the second straight year they missed the postseason, and it's going to be a threepeat. There are some exciting young guys, most notably 22-year-old leading point-getter Dylan Larkin. But overall, too much loyalty to veterans and year after year of low draft positions has sapped the Red Wings of their formerly fearsome consistency. It'll be a long, long way back, and I'm not sure that journey has even started yet.

Will they get better? More like Dead Wings.

Who’s a guy to know? Red Wings legend and now-former Lightning GM Steve Yzerman surely left his role with an immaculately constructed Tampa Bay team before they won a ring because in the very near future he is gunning to replace Ken Holland and get the Wings hoisting every single Stanley Cup like they used to. There's no other logical explanation and don't even think about arguing with me on this one. I'm desperate.

Montreal Canadiens

Why do they suck? This is a team in unapologetic full-on rebuilding mode after a dreadful 71-point 2017–18. Cornerstone goalie Carey Price is on the decline after a really good decade in net, and the offseason trades that sent Max Pacioretty to Vegas and Alex Galchenyuk to [shudders] Arizona mean the Canadiens have maybe two players who could currently and confidently be described as “good at hockey on an NHL level.” Montreal is going to be awful, and it'll be hell to watch. The season hasn't even started yet and they're already aggressive and angry .

Will they get better? “Things have to get worse before they get better,” someone said once. So, no.

Who’s a guy to know? This roster is a wasteland, but I guess Jonathan Drouin isn't completely irredeemable. In three full seasons since his debut as a teenager on the Lightning, the young winger has yet to put together a truly eye-popping season. But he's agile and creative and especially good as a passer, which means he'd likely have some impressive assist totals if only anyone on this team could score.

Ottawa Senators

Why do they suck? From their assistant GM's sexual harassment case au alleged cyberbullying of former franchise player Erik Karlsson's wife, Melinda, by his former teammate Mike Hoffman's girlfriend, it's all been a never-ending horror show for the Ottawa Senators since they just missed out on making the Stanley Cup Final in 2017. A lot of this can be blamed on inept owner Eugene Melnyk, who obliterated the last good thing about this team when he sent Karlsson and his expiring contract to the Sharks this offseason. The Sens are going to try and pick up the pieces and start something new this year, but without the ability to attract good free agents, they're well positioned to be the league's long-term laughingstock.

Will they get better? No. Check back here in like five years.

Who’s a guy to know? Ottawa, just ignore this team and root for the Jets. I promise I won't tell anyone.


New York Islanders:

New York Islanders

Why? A guy named John Tavares crash landed there in 2009 and remained completely isolated until this past offseason, when a daring free-agency escape brought him to Toronto, Canada. Among the company of other professional hockey players for the first time in his life, Tavares is slowly reacclimatizing to humanity and is expected to make a full recovery with the reintroduction of competitive hockey to his life. His former home, which was mysteriously located somewhere between Brooklyn and Nassau County, remains deserted, save for the brave and recently begun expedition of defending Stanley Cup champion coach Barry Trotz.

Will they get better? They're fucked.

Who’s a guy to know? Poor, poor Mathew Barzal is cute and stylish and just won rookie of the year with a very good debut campaign, but now the face of the franchise is gone, and suddenly he’s the guy needing to carry the exhausting burden of every sad Islanders fan's hopes and dreams. He probably won't completely crack under the pressure and do something like try to eat his stick in the second period of a February home loss to the Panthers. But I can't predict the future.

Okay, so, get out of here and watch the damn games! They start at 7:00 EDT tonight with the all-Canada match-up of Toronto and Montreal, ahead of the 7:30 banner-raising of the Capitals hosting the Bruins. If I were you I'd tune in early to CBC* for the season opening hype video. If you don't think you have CBC because you, like, live in the South or something? You're wrong and you're not trying hard enough .

Au revoir!

* Update: The Canadian games are actually on Sportsnet tonight for some unholy reason. I have less of a solution for you there.

HighResolutionMusic.com - Download Hi-Res Songs

1 (G)I-DLE

POP/STARS flac

(G)I-DLE. 2018. Writer: Riot Music Team;Harloe.
2 The Chainsmokers

Beach House flac

The Chainsmokers. 2018. Writer: Andrew Taggart.
3 Ariana Grande

​Thank U, Next flac

Ariana Grande. 2018. Writer: Crazy Mike;Scootie;Victoria Monét;Tayla Parx;TBHits;Ariana Grande.
4 Nicki Minaj

No Candle No Light flac

Nicki Minaj. 2018. Writer: Denisia “Blu June” Andrews;Kathryn Ostenberg;Brittany "Chi" Coney;Brian Lee;TJ Routon;Tushar Apte;ZAYN;Nicki Minaj.
5 Clean Bandit

Baby flac

Clean Bandit. 2018. Writer: Jack Patterson;Kamille;Jason Evigan;Matthew Knott;Marina;Luis Fonsi.
6 Imagine Dragons

Bad Liar flac

Imagine Dragons. 2018. Writer: Jorgen Odegard;Daniel Platzman;Ben McKee;Wayne Sermon;Aja Volkman;Dan Reynolds.
7 Halsey

Without Me flac

Halsey. 2018. Writer: Halsey;Delacey;Louis Bell;Amy Allen;Justin Timberlake;Timbaland;Scott Storch.
8 BTS

Waste It On Me flac

BTS. 2018. Writer: Steve Aoki;Jeff Halavacs;Ryan Ogren;Michael Gazzo;Nate Cyphert;Sean Foreman;RM.
9 BlackPink

Kiss And Make Up flac

BlackPink. 2018. Writer: Soke;Kny Factory;Billboard;Chelcee Grimes;Teddy Park;Marc Vincent;Dua Lipa.
10 Fitz And The Tantrums

HandClap flac

Fitz And The Tantrums. 2017. Writer: Fitz And The Tantrums;Eric Frederic;Sam Hollander.
11 Backstreet Boys

Chances flac

Backstreet Boys. 2018.
12 Kelly Clarkson

Never Enough flac

Kelly Clarkson. 2018. Writer: Benj Pasek;Justin Paul.
13 Diplo

Close To Me flac

Diplo. 2018. Writer: Ellie Goulding;Savan Kotecha;Peter Svensson;Ilya;Swae Lee;Diplo.
14 Anne-Marie

Rewrite The Stars flac

Anne-Marie. 2018. Writer: Benj Pasek;Justin Paul.
15 Little Mix

Woman Like Me flac

Little Mix. 2018. Writer: Nicki Minaj;Steve Mac;Ed Sheeran;Jess Glynne.
16 Imagine Dragons

Machine flac

Imagine Dragons. 2018. Writer: Wayne Sermon;Daniel Platzman;Dan Reynolds;Ben McKee;Alex Da Kid.
17 Little Mix

The Cure flac

Little Mix. 2018.
18 Bradley Cooper

Always Remember Us This Way flac

Bradley Cooper. 2018. Writer: Lady Gaga;Dave Cobb.
19 Rita Ora

Velvet Rope flac

Rita Ora. 2018.
20 Lady Gaga

I'll Never Love Again flac

Lady Gaga. 2018. Writer: Benjamin Rice;Lady Gaga.

Suggested posts

Other Lauren Theisen's posts

Language